• Marie-Marcelle Godbout « Les épreuves de ma transsexualité »

    Texte tiré de nos archives. À 53 ans, Marie-Marcelle demeure une énigme pour la plupart d’entre nous. Arrière-petite-nièce de l’ancien premier ministre Adélard Godbout, celui-là même qui a permis aux femmes de voter au Québec, Marie-Marcelle était certaine, durant sont enfance d’être une petite fille dans un corps de garçon. On imagine déjà une adolescence difficile et une vie adulte parfois douloureuse, Heureuse depuis 20 ans dans sa nouvelle peau, Marie-Marcelle a non seulement un compagnon de vie stable mais, bien qu’elle veuille garder ce fait discret, elle a aussi élevé un enfant, Patrick. Invitée à la 1000e émission Claire Lamarche en raison de l’intérêt que lui porte le public,…

  • Marie-Marcelle Godbout : Une vie de combat

    Texte tiré de nos archives. Marie-Marcelle a écrit les premières pages du mouvement des personnes transsexuelles au Québec. Connue d’abord au cabaret comme la magicienne Mimi de Paris, elle a fondée l’Association des personnes transsexuelles du Québec (ATQ), il y a 30 ans. Aujourd’hui, elle continue à témoigner partout des réalités encore souvent méconnues des personnes transsexuelles. Derrière ce courage et cette dignité se cache une femme de coeur et de générosité. Portrait d’une battante au coeur d’or.Le matin du 1er mai 2010, Marie-Marcelle déguste une brioche, assise sur un canapé rouge de l’hôtel des Gouverneurs à Montréal. Elle porte un ensemble bleu, simple, mais élégant. Elle est là pour…

  • Quand on change de sexe

    Texte tiré de nos archives. Pour Marie-Marcelle Godbout, en ce qui concerne le changement de sexe, il n’y a pas deux histoires identiques. Chacun l’a vécu à sa façon. La femme, qui a aujourd’hui 63 ans, a eu la générosité de nous raconter sa propre histoire, qui commence par « il était une fois un petit garçon… » « Je suis née en Abitibi, précise la fondatrice de l’Association des Transsexuels du Québec, qui se nommait alors Marcel. Je suis le bébé d’une famille de sept enfants. J’ai été élevée par une mère qui a respecté totalement ma différence durant mon enfance. On ne m’a jamais crié après parce que…